Les tendances RH, RH : le secteur privé

Marché de la formation professionnelle continue : quelles tendances à moyen terme ?

Attention, cet article a été publié il y a 2 ans, 2 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Dans un contexte économique perturbé, difficile de prédire à quoi ressemblera le paysage de la formation continue à horizon 2015. Les lignes bougent en permanence, et les grandes orientations dans ce secteur sont bien souvent dictées par des décisions politiques portant sur le cadre réglementaire de la formation. Les évolutions majeures touchant au financement de la formation (réforme des OPCA par exemple) ou aux dispositifs d’accès à la formation pour les salariés (création du DIF en 2005 par exemple).

Pour autant, à la lecture des études menées par les cabinets experts, en interrogeant les acheteurs de formation des grands groupes ou plus simplement en consultant les sites web des principaux acteurs de la formation professionnelle continue, il est possible de dégager les quelques grandes tendances qui vont marquer le marché de la formation dans les années à venir :

  • Une réduction drastique, par les acheteurs de formation des entreprises grands comptes, du nombre de fournisseurs de formation référencés, autant sur des critères de coût que de qualité. Terminé le référencement de 30 000 thématiques et 500 prestataires de formation dans les intranet RH des grands groupes ! Les organismes de formation devront justifier de la qualité des formations qu’ils proposent par des résultats objectifs et tangibles, issus d’évaluations à chaud et à froid portant sur l’acquisition effective des compétences par les participants. Et cela va sans dire, sans augmentation de tarifs, puisque, crise oblige, les budgets formation des entreprises seront au mieux maintenus, et le plus souvent en repli d’une année sur l’autre.
  • Un rôle accru des participants dans le choix des thématiques et des modalités pratiques de leur formation. Désormais acteurs de leur parcours professionnels plutôt que simples « consommateurs » de formation, ils accorderont leur préférence aux organismes proposant des parcours de formation certifiants ou diplômants récompensant leur implication et favorisant à terme leur employabilité, des modalités pédagogiques innovantes en blended learning et e-learning, permettant de se former où ils veulent, quand ils veulent, et à partir de n’importe quel support (tendance « ATAWAD : Any Time, Any Where, Any Device »).
  • Une confirmation de la mutation profonde du métier de consultant. Véritables « formateurs 2.0″, les consultants seront amenés à maîtriser plus que jamais l’ingénierie pédagogique qui entoure leurs prestations : scénarisation de la formation, médiatisation des supports, constitution de parcours en blended learning. Ils devront se familiariser avec les outils techniques permettant de former et d’échanger à distance, soit en temps réel, soit a posteriori avec les participants à leurs formations. En ce sens, il leur faudra développer des compétences de véritables  “community managers” experts.
  • Au final, un resserrement et une concentration du nombre d’acteurs sur le marché de la formation doit s’opérer, la sélection des prestataires s’opérant sur des critères de retour sur investissement, qualitatifs (qualité de l’ingénierie pédagogique, évaluation des formations) et techniques (outils proposés en formation blended ou e-learning, accompagnement des participants en post-formation).

GERESO, en tant qu’organisme expert en formation RH, a déjà pris la mesure de cette tendance de fond, en proposant des réponses adaptées aux attentes du marché : une évaluation systèmatique de l’ensemble de ses formations interentreprises par le cabinet expert Formetris, une offre innovante de prestations en e-learning, réunies sous la marque “ADN Expert”, des cursus personnalisés et des parcours certifiants dans l’ensemble de ses domaines d’expertise.

L’ensemble de ces nouvelles prestations bénéficiant d’une ingénierie pédagogique de pointe, assurée par une équipe dédiée en interne et par un réseau d’une centaine de consultants experts triés sur le volet.



Mots-clés : , , , , ,

avatar

7 réponses à “Marché de la formation professionnelle continue : quelles tendances à moyen terme ?”

  1. avatar
    Le 7 novembre 2012 à 15 h 43 min Patrick Roulier en réponse à... #

    Merci pour cet article. Malgré cette tendance de fond, il semble que les petits organismes de formation, ou les consultants indépendants, ont toujours une carte à jouer en se positionnant sur les aspects « proximité » et « expertise », ce qui se traduit notamment par des propositions d’intervention prenant en compte les contextes spécifiques de leurs clients (secteur d’activité, population de salariés, stratégie…)

  2. avatar
    Le 13 janvier 2014 à 12 h 53 min fneuenschwander en réponse à... #

    Je pense qu’il serait maintenant intéressant de rédiger un article sur la nouvelle réforme de la formation professionnelle, qu’en pensez-vous ?
    Si j’ai bien compris le DIF sera supprimé (car très peu utilisé par les salariés) et remplacé ?

    • avatar
      Le 13 janvier 2014 à 17 h 42 min Hervé Rioche en réponse à... #

      Merci pour votre commentaire.

      En effet, la nouvelle réforme de la formation professionnelle vient bouleverser le paysage de la formation en France. En effet, exit le DIF et bonjour le CPF (Compte Personnel de Formation) !

      C’est l’une des mesures phares de cette réforme, mais il y a également d’autres surprises, notamment un changement de fond sur les modalités de financement de la formation, et une refonte des OPCA.

      Nous préparons actuellement un article sur les enjeux, les détails et les incidences de cette réforme en cours.

Ajouter un commentaire