Fonction Publique

Les métiers les plus recherchés en 2015

Attention, cet article a été publié il y a 8 ans, 3 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

150 000 créations d’emploi par an

D’ici2015, les générations actives nées après 1945 vont se retrouver en finde carrière. Conséquence : le nombre de postes à pourvoir devraitaugmenter fortement.

« En partantd’une hypothèse de croissance médiane de 2% par an sur la période2005-2015 et d’une baisse du taux de chômage de 7,5% d’ici 2012, le nombre de départs de l’emploi serait de 600 000 par an et les créations nettes d’emploi de 150 000 par an » peut on lire dans le rapport.

Mais attention : cela ne veut pas dire pour autant que toutes lesdifficultés de recrutement disparaîtront. « Il est indispensable demettre en place dès à présent des mesures actives d’accompagnement desentreprises et des personnes pour anticiper les tensions à venir etéviter un scénario dans lequel un chômage élevé co-existerait avec desbesoins de main d’oeuvre dans les secteurs les plus dynamiques, obérantainsi la croissance » préviennent les rapporteurs de l’étude.

15 métiers concentrent à eux seuls 50% des postes à pourvoir d’ici 2015

En tête : les assistantes maternelles et aides à domicile (411 000), les agents de service et d’entretien (364 000), les enseignants (360 000), les cadres administratifs et dirigeants (304 000), les aides soignants (257 000), les conducteurs de véhicules (239 000).

Côté cadres, avis aux informaticiens, commerciaux, administratifs, comptables et financiers, aux experts en audits, en conseils juridiques, en études de marchés, aux professionnels de la formation et de la communication. Les besoins se feront particulièrement sentir dans des secteurs comme la logistique et le commerce.

Côté services, les aides à domicile, employés de maisons, assistantes maternelles, agents d’entretien, gardes d’enfants… sont appelés à se développer dans les prochaines années.

Les ouvriers peu qualifiés dans l’industrie, les travailleursindépendants dans l’agriculture, le petit commerce et l’artisanatseront par contre en recul.

Des tensions à résorber

Quelles sont les mesures possibles pour pallier les tensions que vont connaître tous ces métiers ? Selon le rapport, « desmesures devraient être prises d’ici 2015 en matière d’orientation, deformation, d’amélioration de la qualité des emplois et d’allongement dela durée des carrières ».

Concrètement, les co-auteurs avancent plusieurs stratégies : développerla mobilité professionnelle, favoriser les promotions internes pourpourvoir aux postes très qualifiés, faciliter les reconversions dansles métiers en voie de disparition, fidéliser la main-d’oeuvre dans lesmétiers peu attractifs en améliorant notamment les conditions de travail et les perspectives d’évolution des carrières, etc. A suivre.

Pour en savoir plus : téléchargez le rapport « Les métiers en 2015 : l’impact du départ des générations du baby-boom » de la Dares et du Commissariat général du Plan (format pdf).

Source : france5.fr / Rapport de la Dares et du Commissariat général du Plan

avatar

A propos de Équipe GERESO

Cet article a été proposé par un des membres de l'équipe GERESO.

Pas de commentaires.

Ajouter un commentaire