La créativité, au service de votre organisation !

Louise Côté est coach professionnelle certifiée en Programmation Neuro-Linguistique (PNL), spécialisée en coaching de dirigeants et collaborateurs d’entreprise. Formatrice et conférencière, elle anime des ateliers sur la créativité, l’écriture et l’hypnose. Elle a publié récemment l’ouvrage « Réveillez le créateur qui sommeille en vous : petit guide du savoir-être créatif » aux Éditions GERESO. Dans cet article, elle nous rappelle tout l’intérêt pour les managers de mettre en oeuvre un environnement de travail favorisant l’expression de la créativité de leurs collaborateurs.

creativite
La créativité : une des clés de l’innovation,
mais également un bon moyen de recruter et fidéliser les collaborateurs

 

En ce début d’année 2013 je vous propose, chers lecteurs, une citation inspirante de Saint-Exupéry : « Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas les hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer. »

Alors l’une des clés de l’innovation pour les entreprises qui survivront demain, se situe justement dans ce « désir de la mer ». Car une fois la vision énoncée, c’est dans l’absence de contrôle et de jugement que peut se déployer la créativité des employés. D’où l’importance de leur offrir un environnement stimulant, un endroit qui favorise et valorise la prise de risque et le désir de sortir des sentiers battus et ce, à tous les niveaux hiérarchiques et au sein de tous les départements.

Pour qu’une organisation soit créative et puisse survive à l’assaut de la compétition qui devient de plus en plus féroce, elle doit rester vivante et pour cela, les managers doivent être ouverts aux idées de leurs collaborateurs.

 

Booster la créativité de ses salariés : l’exemple de Google

Étouffer leur créativité, c’est peut-être faire mourir dans l’œuf l’un des projets les plus innovants que l’organisation n’ait jamais connue et cela, Google l’a bien compris et a instauré la règle des 20% pour ses employés :

  • 80% de leur temps de travail est consacré à la mission qui leur a été confiée et pour laquelle ils sont officiellement payés ;
  • Et 20% de leur temps de travail est dédié à des recherches personnelles. L’ingénieur est libre des thèmes qu’il choisit, mais on devine qu’ils sont presque toujours en rapport avec l’activité principale de l’entreprise.

Cette règle a beaucoup fait rêver tous ceux qui n’ont jamais une minute à eux et sourire les managers plus habitués à lutter contre la flânerie de leurs collaborateurs qu’à leur accorder du temps libre.

Conçue pour réduire le turn-over d’ingénieurs qui veulent pouvoir développer les idées qu’ils ont acquises dans leur travail, elle est l’une des pièces maîtresses de cette machine à innover qu’est Google.

Plutôt que de dire au collaborateur qui a imaginé un nouveau produit : « Ce n’est pas nos priorités, tu ne devrais pas te disperser », comme fit la direction d’HP lorsque Steve Wozniak, le futur créateur d’Apple vint lui proposer de construire un ordinateur portable, Google lui dit : « Tu peux y consacrer 20% de ton temps ».

Est-ce cela « donner le goût de la mer ? ». En tout cas, le bien-fondé de cette stratégie est sans équivoque !

 

La créativité : un double bénéfice pour les entreprises

Une entreprise qui permet et encourage ses employés à exprimer leur créativité, attire vers elle et fidélise du même coup d’excellentes ressources pour l’avenir.

Alors puisque les problèmes d’aujourd’hui sont les solutions d’hier, seriez-vous d’accord avec moi pour dire que manager et valoriser la créativité de vos collaborateurs devrait être l’une de vos priorités ?

Si ce n’est pas déjà fait, amorcez ce changement d’attitude avant que vos compétiteurs recrutent vos « stars » et vous fassent mordre la poussière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *