Le mot du jour : l'assessment

Cet article a été publié il y a 14 ans, 7 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Des exercices concrets

Plusieurs types de mises en situation sont utilisés : individuelles, en face à face ou en groupe. Analyse de dossier sur le vif, négociation, conflit à gérer, travail d’équipe, gestion de crise, recherche de consensus…

Les cas pratiques ne sont pas proposés au hasard : ils sont le fruitd’une élaboration rigoureuse, avec une analyse du poste et del’environnement de travail.

Chaque entreprise conçoit son assessment center, avec ses épreuves etleur évaluation, selon les besoins  et les objectifs définis.

D’une demi-journée à plusieurs jours, celles-ci s’avèrent lourdes àorganiser et coûteuses. De fait, seules les entreprises qui ont desrecrutements massifs à effectuer y trouvent vraiment leur compte.

Gérer la pression

Résistance au stress, contrôle de soi, stabilité émotionnelle : voilà ce que cherchent réellement à tester les recruteurs.

Statistiquement, le taux de réussite est surprenant : de l’ordre de 80%. Un score que même l’entretien, pourtant réputé sûr, n’atteint pas.Mais l’assessment souffre d’une image de brutalité qui effraie lescandidats.

Car déployer des réflexes professionnels quand on se sait observé n’arien d’aisé. Mieux vaut posséder des nerfs solides. Cependant,désarôonnés dans un premier temps, les candidats semblent biens’adapter à cet outil, car tout le monde est mis à égalité, quel quesoit son diplôme.

Source : france5.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *