La posturologie

Cet article a été publié il y a 13 ans, 7 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Principes de posturologie

Laposturologie étudie l’équilibre de l’homme debout en position statique.Le système automatique qui régule l’équilibre orthostatique analyse lesinformations provenant de capteurs. Le système postural est régit par 4capteurs principaux :

  • les pieds
  • la colonne vertébrale
  • l’oeil
  • l’oreille interne
  • Le système postural est le résultat de nombreuses inter-relations à travers tout le corps.

    L’amplitude des oscillations nécessaires au maintien de l’équilibre doit être la plus faible possible.

    Le dysfonctionnement d’un ou de plusieurs récepteurs peut entraîner undéséquilibre postural associé à divers troubles physiologiques :fatigue, vertiges, maux de tête, lombalgies, cervicalgies, etc…

    L’importance de l’appui plantaire dans l’équilibre

    Lepied est composé de 26 os, 30 articulations et 25 muscles. Il assureune fonction statique par rapport à la station debout et une fonctiondynamique de propulsion par rapport à la marche et la course.

    Les pieds ont une importance fondamentale dans l’équilibre statique et dynamique :

  • au cours d’une posture debout, les talons absorbent et transmettentla charge, alors que l’avant pied maintien l’équilibre du corps
  • au cours d’un effort dynamique, c’est l’avant-pied qui permet la propulsion
  • L’empreinte plantaire physiologique montre que le pied repose au solsur le talon, le bord externe, la tête des métatarsiens et les orteils.

    L’arche externe du pied : le cuboïde est une zone cruciale del’équilibre du pied et de l’ensemble du corps. L’arche interne estassocié à la dynamique. L’arche externe est associé à la statique.

    couches musculaires de la plante du pied

    La couche plantaire profonde a un rôle dans l’équilibre latéro-latéral.

    La couche plantaire superficielle a un rôle dans l’équilibre antéro-postérieur.

    Le jambier postérieur (tibial postérieur) et les fibulaires (péroniers) constituent le couple de l’équilibre podal.

    Le triceps sural, étroitement lié au tibia qui est l’os porteur de lajambe, a un rôle primordial dans la posture debout.

    Le pied est également une zone de pli de flexion et joue un rôle dansla régulation du système vasculaire et lymphatique.

    L’importance du pied dans le système nerveux

    Notions de réflexologie

    En réflexologie, le pied est une zone de projection de tout le systèmenerveux périphérique. Le système orthosympathique relie les points ducorps entre eux : lien entre les différents étages par la chaînelatéro-vertébrale ganglionnaire.

    Pathologies vertébrales et réflexologie plantaire

    La projection vertébrale respecte la physiologie :

  • les problèmes dynamiques son traités sur l’arche interne
  • Exemples

    Des pathologies avec douleur à la marche, à la course,… et calmées par le repos.

  • les problèmes de la statique sont traités sur l’arche externe
  • Exemples

    Pathologies avec des douleurs suite à une posture assise prolongée, station debout,…et améliorées par le mouvement.

    Les sciatiques vraies sont souvent aggravées par le mouvementcontrairement aux sciatiques ligamentaires qui sont souvent calmées parle mouvement.

    Points de réflexologie du membre inférieur et posturologie

    Il existe à chaque étage des points de projection réflexes pour rétablir l’équilibre.

    Le soléaire et le grand fessier sont les muscles sollicités en premier dans les déséquilibres antéro-postérieur.

    Auto-massage des cristaux dermiques

    La réflexologie plantaire permet une harmonisation de l’ensemble du corps.

    Au niveau du pied, des sensations de cristaux dermiques de type grains de sables peuvent être ressenties.

    Ces cristaux signent un problème présent ou à venir.

    Bascule antero-postérieurE de l’appui plantaire

     Cet exercice permet d’obtenir une diminution des troubles de l’équilibre.

    Se positionner sur l’arche externe des pieds

    3 Basculer le poids du corps entre un appui talonnier et une montée sur pointes

    Se positionner sur l’arche externe des pieds, Basculer les appuis plantaires des talons aux avant-pieds

    Répéter ce mouvement de balancier une dizaine de fois, plusieurs fois par jour

    Cet exercice sollicite :

  • l’arche statique
  • la projection réflexe du cervelet (qui contrôle les mouvements de latête) et du VIIIè nerf cranien (système vestibulaire)
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *