Management de projet : 4 étapes-clés pour réussir

Chacun de nous se voit régulièrement confier des projets professionnels. Certains réussissent, d’autres échouent ou sont abandonnés… Et souvent, les causes de succès ou d’infortune de ces projets sont difficiles à identifier. Les experts GERESO vous proposent une grille de lecture simple pour vous situer en termes de « compétences projet ». Ils y ont associé les formations et ouvrages qu’ils recommandent à chaque étape.

 gestion de projetPour réussir, le bon chef de projet doit posséder des compétences à la fois techniques, relationnelles et managériales.

1/ Acquérir les fondamentaux : vocabulaire, méthode, outils

La gestion de projet se distingue par sa méthodologie spécifique (le fameux “mode projet”), ses outils dédiés (planning, grille d’analyse des risques, plan de communication, logiciel MS Project® ou autre), et son vocabulaire particulier (note de cadrage, cahier des charges, commanditaire, maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, coûtenance…). Maîtriser ces 3 aspects liés à la « culture projet » est un préalable incontournable pour structurer votre démarche, acquérir les bons réflexes, et au final, gagner du temps dans la gestion de tous vos projets.

Une formation de 2 à 3 jours peut suffire pour maîtriser l’ensemble des fondamentaux liés au mode projet : vous y apprendrez à « parler projet », à utiliser les outils de planification, d’analyse des risques, de communication…Dans ce domaine, inutile de chercher à « réinventer la roue » en créant vos propres outils : des logiciels tels que MS Project® ou Gantt Project®, voire une messagerie électronique proposant quelques options de planification et suivi de projet vous permettront d’avancer rapidement et sans vous disperser. Et pour vous familiariser avec ces outils, commencez par y créer de petits projets personnels ou professionnels, par exemple : l’organisation d’un événement, d’un voyage… Cela vous permettra de comprendre les fonctionnalités essentielles, sans risque majeur pour le projet principal que l’on vous a confié.

Nos experts vous recommandent :

 

2/ Soigner la dimension humaine de vos projets

Après avoir géré quelques projets, vous en êtes certainement arrivé à la conclusion suivante : la réussite de votre projet dépend avant tout des hommes et des femmes qui y contribuent ! C’est une évidence, mais qu’il est toujours bon de rappeler : un projet ne « s’auto-gère » pas, et il est illusoire de penser qu’il suffit de nommer les acteurs parties prenantes du projet pour que celui-ci « roule » tout seul !

Tout au long de la vie du projet, le chef de projet doit communiquer, mobiliser, convaincre, manager, arbitrer… C’est pourquoi, il est essentiel de « travailler l’aspect humain », à chaque étape de vos projets :

  • Construire une équipe efficace,
  • mobiliser tous les acteurs pour atteindre l’objectif fixé,
  • communiquer efficacement,
  • établir des relations positives et constructives avec les différents acteurs du projet
  • dénouer les situations conflictuelles,
  • acquérir plus de souplesse face au changement ou faire accepter le changement…

Nos experts vous recommandent :

 

3/ Affiner vos pratiques et votre expertise

Ça y est ! On dit de vous que vous savez gérer un projet de A à Z, et votre expertise est récompensée : la preuve, on vous confie de plus en plus de projets ! Mais sans doute avez-vous constaté parfois quelques dérives par rapport aux prévisions initiales, notamment dans le fameux triangle « Coût / Qualité / Temps » : budget ou délai dépassé, qualité décevante, fonctionnalités réduites par rapport au cahier des charges…

Il est temps de « resserrer les boulons » et d’affiner vos pratiques, car demain, quand vous vous attaquerez à des projets stratégiques de plusieurs millions d’euros, vous n’aurez pas le droit à l’erreur !

Nos experts vous recommandent :

 

4/ Agir sur l’organisation

Enfin, étape ultime, celle qui touche à l’optimisation des processus et des activités dans votre service ou votre entreprise. Les objectifs :

  • gagner en compétitivité,
  • développer votre capacité d’innovation,
  • réduire les coûts ou augmenter vos marges,
  • diversifier vos activités…

Et ces projets comptent parmi les plus sensibles, car ils découlent souvent d’un choix stratégique, dont les impacts sont à considérer sur le long terme, ils impliquent directement vos collaborateurs et peuvent affecter la structure et la chaîne de valeur de votre organisation.

Nos experts vous recommandent :

Une réponse pour Management de projet : 4 étapes-clés pour réussir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *