La comptabilité, premier outil de gestion !

Dirigeants, managers de proximité, responsables de services, techniciens, juristes... De nombreux professionnels souhaitent maîtriser les principales techniques de gestion, pour gérer au mieux leur centre de profit ou participer activement aux décisions à caractère financier.
La comptabilité, premier outil de gestion

Mais très peu cependant souhaitent passer par la « case » comptabilité, car cette discipline est souvent perçue comme rébarbative. Pourtant, comprendre l’architecture comptable et savoir l’exploiter constitue le premier outil de gestion, selon Rodophe VANDESMET, consultant en comptabilité et gestion financière, et auteur de Construisons ensemble le système comptable et financier de votre entreprise.

GERESO :

« En tant que consultant en comptabilité et gestion financière, vous défendez l’idée que « court-circuiter » l’apprentissage des bases de la comptabilité, quand on souhaite acquérir des techniques de gestion, est une erreur qui peut se payer pendant toute une carrière. N’est-ce pas un peu exagéré ? »

R. VANDESMET :

« Oui, c’est exagéré si l’on considère la comptabilité comme une technique de débit/crédit rébarbative ne permettant que d’enregistrer les opérations courantes. Non, ce n’est pas exagéré si l’on comprend que la comptabilité est en fait le premier outil de gestion : c’est elle qui permet de bien comprendre comment s’est formé le résultat, la performance, qui permet d’apprécier le taux de vieillissement de nos infrastructures… Et surtout, qui permet d’accéder à une lecture intelligente des états financiers que sont le bilan, le compte de résultat et le tableau de financement. Or, que voit-on souvent ? Des cadres juristes, ingénieurs à qui l’on confie, arrivés à l’âge de 35-40 ans, la gestion d’un centre de profit et qui se disent insuffisamment préparés au triple objectif suivant :

  • gérer leur propre centre de profit
  • participer efficacement aux réunions à caractère financier de gestion
  • lire et comprendre le rapport annuel de leur société. »

GERESO :

« Cela concerne-t-il aussi les contrôleurs de gestion ? »

R. VANDESMET :

« Oui, même s’ils sont davantage familiarisés avec le langage comptable ; souvent issus d’écoles de commerce, ils maitrisent insuffisamment certains concepts comptables, tels les amortissements, les provisions, les charges à payer…

Ces concepts ne peuvent réellement être appréhendés que s’ils sont étudiés sous leur angle comptable !

GERESO :

« À vous entendre, on pourrait penser que tout salarié devrait comprendre les bases de la comptabilité ? »

R. VANDESMET :

« Oui, car enseignée sous une vision « globale », c’est le moyen idéal de comprendre à travers l’enregistrement des opérations de toute nature le « fonctionnement » de sa propre entreprise.

D’ailleurs, la méthodologie des formations GERESO en comptabilité que j’anime, s’appuie sur cette idée : le participant est mis en situation de bâtir lui-même, avec ses propres mots, l’architecture de gestion de son entreprise grâce à un système interactif de questions-réponses ; je me refuse à utiliser le moindre principe comptable posé tel quel, contrairement à ce qui est habituellement enseigné. Je n’introduis la terminologie comptable qu’en fin de stage, remplaçant alors le langage courant utilisé jusque là. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *