[EN BREF] Prime Macron de 1.000 € : le retour en 2021

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA), appelée également « Prime Macron » avait été mise en place ces 2 dernières années. Le Premier ministre vient d’annoncer son retour pour 2021. D’autres annonces ont été effectuées relatives aux aides à l’apprentissage et à l’embauche des jeunes.

Le retour de la prime exonérée de 1.000 €

À l’issue d’une réunion avec les partenaires sociaux, Jean Castex a fait plusieurs annonces dont la principale demeure le retour de la prime de 1.000 € exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu. Elle pourra être versée jusqu’au 31 décembre 2021 à tous les salariés dans la limite de 1.000 €.

La première version de cette prime avait été mise en place en 2019, en réponse au mouvement des gilets jaunes et avait été renouvelée en 2020 dans le contexte de crise sanitaire qui perdure encore aujourd’hui.

Le Premier ministre a précisé que cette prime fera l’objet d’une concertation avec les partenaires sociaux afin de cibler avant tout les bas salaires. Pour rappel, ces deux dernières années, la prime exonérée de cotisations et d’impôt ne concernait que les salariés dont la rémunération n’excédait pas 3 fois le SMIC.

Prime de 2.000 € dans 2 cas

La prime exonérée pourra être portée jusqu’à 2.000 € dans deux cas :

  • Conclusion d’un accord d’intéressement
  • Ouverture d’une négociation sur la revalorisation des conditions de travail des « travailleurs de 2nde ligne ».

Le périmètre exact des travailleurs de seconde ligne sera prochainement précisé, de même que les modalités exactes de versement de la prime. Les salariés visés seraient notamment ceux travaillant dans le transport routier, le bâtiment, la propreté et le commerce de détail.

Prorogation des aides à l’embauche des jeunes et des alternants

Jean Castex a également annoncé la prorogation de l’aide exceptionnelle à l’alternance jusqu’au 31 décembre 2021. Elle devait prendre fin au 31 mars. Elle est versée pour la première année d’exécution du contrat et s’élève à 5.000 € pour un jeune de moins de 18 ans et à 8.000 € pour un apprenti ou un salarié majeur.

L’aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans sera prolongée jusqu’au 31 mai 2021. Elle s’élève à 4.000 € et sera réservée pour les embauches à partir du 1er avril 2021 aux salaires inférieurs à 1,6 SMIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *