Précisions sur les modalités d’attribution des chèques cadeaux

Cet article a été publié il y a 7 ans, 11 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Les bons d’achat et les cadeaux en nature attribués aux salariés par l’employeur ou par le CE sont en principe des éléments accessoires de la rémunération, soumis en tant que tels à cotisations et contributions sociales.

 

Chèques cadeaux
Chèques cadeaux

 

Par tolérance, ils ne sont pas assujettis si l’une des conditions est remplie :

  • soit si leur montant global sur l’année civile n’excède pas 5% du plafond mensuel de la sécurité sociale, à savoir 156 € pour 2014.
  • soit si ce plafond est dépassé, il convient de vérifier que le bon d’achat ou le cadeau en nature répond à trois conditions :
    • être attribué en lien avec un événement (mariage, naissance, Noël, rentrée scolaire, etc.),
    • avoir une utilisation déterminée et être d’un montant conforme aux usages, soit 5% du plafond mensuel de la sécurité sociale appliqué par événement (avec des adaptations pour Noël et la rentrée scolaire).

 

Néanmoins, outre ces critères, l’Urssaf vérifie si les bons d’achat ont été attribués de façon non discriminatoire. Or, s’ils sont distribués en tenant compte de l’ancienneté des salariés ou de leurs absences, l’Urssaf estime qu’il s’agit de critères discriminatoires et procède à un redressement.

Dans ce contexte, certains députés ont demandé au gouvernement de préciser les règles d’application et une circulaire est donc en préparation selon les engagements du ministre du travail

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne de 0/5 basé sur 0 avis

Soyez le premier à donner votre avis

4 réponses pour Précisions sur les modalités d’attribution des chèques cadeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.