[EN BREF] IR : le barème et les seuils revalorisés

La loi de finances pour 2018 a revalorisé de 1% le barème de l’impôt sur le revenu et des différents seuils applicables. L’administration vient de procéder à la mise à jour de sa documentation à ce sujet (actualité BOFiP des 24 et 26 janvier 2018).

Revalorisation du barème

Le barème de l’impôt sur le revenu 2018 relatif aux revenus perçus en 2017 est donc le suivant :

Fraction de revenu imposable par partTaux
De 0 à 9 807 €0 %
Supérieure 9 807 € et inférieure ou égale à 27 086 €14 %
Supérieure à 27 086 € et inférieure ou égale à 72 617 €30 %
Supérieure à 72 617 € et inférieure ou égale à 153 783 €41 %
Supérieure à 153 783 €45 %

Après application de ce barème, il est nécessaire de vérifier si le plafonnement du quotient familial est applicable. En effet, l’avantage en IR, généré par chaque demi-part au-delà d’une part, pour une personne seule, ou de 2 parts, pour un couple marié ou partenaire de PACS, ne doit pas excéder 1.527 € (1.512 € en 2016) au titre des revenus perçus en 2017.

Les personnes aux revenus modestes bénéficient également d’un mécanisme de décote venant réduire le montant de l’impôt sur le revenu :

  • Décote pour une personne seule = 1.177 – ¾ x Impôt sur le revenu
  • Décote en cas d’imposition commune = 1.939 – ¾ x Impôt sur le revenu

Le montant de l’impôt obtenu après décote peut faire ensuite l’objet d’imputation de réductions ou crédits d’impôt en cas de réalisation de certaines dépenses (dons, frais de garde d’enfants, investissement locatif immobilier type Pinel, etc.).

Évaluation des frais réels

Dans la catégorie des traitements et salaires, les salariés peuvent déduire leurs frais professionnels en retenant une déduction forfaitaire de 10% ou en déduisant leurs frais réels. Pour faciliter l’évaluation des frais réels, l’administration fiscale propose différents barèmes d’évaluation forfaitaire. Le plus connu et utilisé est probablement le barème d’indemnités kilométriques.

Pour l’impôt sur le revenu 2018, ce barème est le même que l’an dernier. Il n’a pas été revalorisé depuis les revenus de 2014. Le barème dépend du nombre de kilomètres parcourus et de la puissance fiscale du véhicule.

Puissance administrativeJusqu’à 5 000 kmDe 5001 à 20 000 kmAu-delà de 20 000 km
3CV et moinsd x 0,41(d x 0,245) + 824d x 0,286
4 CVd x 0,493(d x 0,277) + 1 082d x 0,332
5 CVd x 0,543(d x 0,305) + 1 188d x 0,364
6 CVd x 0,568(d x 0,32) + 1 244d x 0,382
7 CV et plusd x 0,595(d x 0,337) + 1 288d x 0,401

Les contribuables peuvent dès à présent estimer le montant de leur impôt sur le revenu 2018 en utilisant le simulateur proposé par l’administration fiscale sur le lien suivant : https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *