[EN BREF] Création d’entreprise : au plus haut niveau depuis 2010 !

Selon une récente étude de l’INSEE (INSEE PREMIERE n°1685 du 30/01/2018), le nombre de créations d’entreprises en 2017 a augmenté de 7% par rapport à 2016, soit la plus forte progression depuis 2010.

Essentiellement des micro-entrepreneurs

Cette augmentation s’explique principalement par le regain de création de micro-entrepreneurs (ex-autoentrepreneurs), en 2017 (+9%) après deux années de baisse successive. L’augmentation du nombre de créations concerne également les sociétés (+5%) et les entreprises individuelles classiques (+6%).

Évolution du nombre de créations d’entreprises (en milliers)

AnnéeSociétésEntreprises individuelles hors micro-entrepreneursMicro-entrepreneurs
2014165,7101,6283,5
2015172,0129,7223,4
2016188,8142,4222,8
2017197,9151,6241,8

Le succès de la SAS

En ce qui concerne les sociétés, le succès des SAS (sociétés par actions simplifiées) et notamment de sa forme unipersonnelle (SASU) se confirme à nouveau en 2017. Les SAS et SASU ont représenté 60% des créations en 2017 (56% en 2016). À l’inverse, le nombre de créations de SARL ne cesse de diminuer (36% des sociétés créées en 2017 contre 57% en 2014).

Une hausse des créations dans tous les secteurs et toutes les régions

Dans la quasi-totalité des secteurs, on constate cette hausse des créations d’entreprise. Pour la première fois depuis le début des années 2000, le commerce n’est plus le premier secteur en nombre de créations d’entreprises. Il est détrôné en 2017 par le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques et notamment le conseil pour les affaires et autres conseils de gestion.

On constate une progression du nombre de créations dans la plupart des Régions. Mayotte constitue la plus forte progression (+16,4%), suivie par l’Ile-de-France (+10,1%) et la Nouvelle-Aquitaine (+8,1%). Seules la Martinique (-2%) et surtout la Guyane (-10,5%) affichent une baisse des créations d’entreprises.

Une croissance encore peu créatrice d’emplois

S’il on peut se réjouir de ces chiffres qui constituent une preuve du retour d’une certaine croissance, ces créations sont en revanche encore peu créatrices d’emplois. L’INSEE rapporte que seules 7% des entreprises classiques sont employeuses au moment de leur création.

Côté profil des créateurs, leur âge moyen se réduit (36 ans en 2017) et 40% sont des femmes.

L’ensemble de l’étude est disponible sur le lien suivant : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3314444#tableau-figure4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *