Le chef de projet : un expert, un manager et un leader

On parle beaucoup de "projet", de "mode projet", mais rarement des hommes qui conduisent les projets. Au fait, qui est le chef de projet ? Yves SOTIAUX, consultant en management d’équipe et conduite de projet, coach professionnel certifé Élément Humain©, nous en dresse le portrait.

Le chef de projet un expert un manager et un leader

Selon lui, le chef de projet est un personnage à trois facettes. Il est à la fois un expert, un manager et un leader.

Le chef de projet : un expert

Pour construire les murs d’une maison, nous avons besoin d’un expert : le maçon. Il vient avec sa méthode de travail et ses outils pour monter des murs droits. Tout comme le maçon, le chef de projet est un expert, non pas dans la construction de murs mais dans la conduite de projet. Pour mener à bien son projet, il vient lui aussi avec sa méthode et ses outils.

Sa méthode comporte trois phases : la préparation, le pilotage et le bilan du projet. La préparation est comparable à l’écriture du scénario d’un film que l’on a à réaliser. On définit ce qu’on va faire, qui va le faire et les ressources temporelles, financières et qualitatives nécessaires. Le pilotage permettra de vérifier que la réalisation du produit à fabriquer se déroule conformément au scénario. Enfin, le bilan du projet capitalisera les bonnes pratiques et les points d’amélioration en vue des futurs projets.

Le chef de projet utilisera les outils associés comme par exemple la note de cadrage qui lui permettra de définir le périmètre du projet, le planning avec lequel il organisera les tâches du projet, le budget qui l’aidera dans la maîtrise des coûts, l’analyse de risques qui le protègera des aléas qu’il aura détectés, le reporting qui permettra de faire le point de l’état d’avancement du projet, le bilan du projet qui lui donnera l’opportunité de progresser sur ses prochains projets…

Être expert est la base minimum du métier de chef de projet. Si le chef est dans ce rôle, le rendement du projet est de l’ordre de 33%.

Le chef de projet : un manager

Pour augmenter ce rendement et se donner plus de chance de réussir un projet, il ne suffit pas d’appliquer une méthode de conduite de projet, d’utiliser des techniques associées et de produire des livrables. Il faut « s’occuper » des Hommes impliqués dans le projet en tant qu’individus et en tant que groupe. Tout l’art du management est de savoir quoi et comment faire faire. Comme pour le reste, cela s’apprend à travers l’expérience bien sûr, mais aussi par des méthodes et des outils spécifiques.

Le management d’équipe projet est le pendant de la conduite de projet sur la dimension humaine. C’est un ensemble

d’actions d’animation, de construction du groupe et de développement de la motivation et de l’efficacité, en vue de construire une équipe projet performante. Lorsqu’on s’approchera de la fin du projet, le chef de projet « manager »

aura à cœur de démanteler son équipe proprement. En effet, se préoccuper de la réaffectation des membres de son équipe, donner des feedback, sont des actions tout aussi importantes que celles qui ont permis de fédérer l’équipe.

Toutes ces actions prennent en compte aussi bien les individus que l’équipe dans son ensemble. Elles sont regroupées autour d’une démarche et d’outils spécifiques. Celles-ci permettent de créer tout au long de la vie du projet, une dynamique humaine méthodique et progressive.

Être manager donne un levier d’efficacité supplémentaire dans la réussite du projet. En associant ce rôle et celui d’expert le rendement progresse environ de 66%.

Le chef de projet : un leader

Que faut-il pour obtenir le meilleur rendement possible ? Il faut ajouter la dimension de leader aux deux précédentes. La mission principale du leader est d’assurer la cohésion de son équipe pour contrecarrer à la fois les pressions extérieures et les désordres internes. Pour ce faire, le leader est un visionnaire et un développeur de talents.

La vision lui permet de donner du sens au projet et à l’action des membres de son équipe et par conséquent augmenter la motivation chez ces derniers et sur lui-même. En tant que développeur de talents, il a la capacité d’analyser les zones de confort et d’inconfort de chaque personne de son équipe et de lui-même face à la mission confiée. Ainsi, il s’appuiera sur les qualités et les compétences déjà acquises et encouragera le développement du potentiel de chacun.

Il est fondamental de prendre conscience que les limites de l’équipe projet sont les limites du chef de projet. Il est donc essentiel que celui-ci développe son propre potentiel et la connaissance de ses comportements et de ses ressentis en relation à l’autre, mais aussi en relation avec lui-même. En effet, mieux il se connait, plus l’estime de soi et la confiance en soi se développent, et les échanges avec les autres s’en trouvent facilités.

Le développement du chef de projet « leader » est une source incommensurable de croissance de son potentiel. Le chef de projet en est le premier bénéficiaire. Son évolution profite à son entourage, donc à son équipe et par voie de conséquence, à son projet.

L’association de ces trois facettes du chef de projet permet d’atteindre le rendement optimum.

En conclusion

Le chef de projet est :

  • un expert, qui conduit « techniquement » le projet
  • un manager, qui optimise l’organisation des Hommes sur le projet
  • un leader, qui donne du sens et qui développe les talents pour ses équipes et pour lui-même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *