Comment justifier une demande d’augmentation de salaire ?

Demander une augmentation de salaire n’est pas toujours un exercice aisé et confortable. Il vous faut alors bien préparer votre argumentaire. En fonction de différents facteurs, votre profil, votre expérience, votre poste de travail, votre ancienneté dans l’entreprise, votre argumentaire doit être adapté.

Alors, quels sont les arguments à mettre sur la table pour obtenir une augmentation de salaire ? Quelles sont les alternatives si votre employeur refuse de vous augmenter ?

Découvrez dans cet article comment justifier une augmentation de salaire.

Quels arguments pour demander une augmentation de salaire ?

Augmentation de salaire : Est-ce obligatoire ?

Un salarié qui a fait ses preuves et qui est dans l’entreprise depuis un certain temps peut légitimement demander une augmentation à son employeur. Mais que prévoit la législation concernant les augmentations de salaire ?

Pas de dispositions légales concernant l’augmentation

La loi n’impose pas à l’employeur d’augmenter la rémunération de ses salariés au cours de leur carrière, ni de les indexer à la valeur du SMIC.

Des dispositions conventionnelles

Un accord de branche (convention collective) peut prévoir des grilles de salaire en fonction de la classification conventionnelle. Ces grilles sont revalorisées régulièrement (pas nécessairement annuellement). Il peut être prévu par exemple une augmentation de salaire après 1 an d’ancienneté dans l’entreprise.

Ainsi, nous vous conseillons de consulter régulièrement votre convention collective. Vous pouvez la retrouver gratuitement sur le site https://www.legifrance.gouv.fr.

La NAO pour les employeurs d’au moins 50 salariés

Les entreprises où sont constituées une ou plusieurs sections syndicales d’organisations représentatives, soit les employeurs d’au moins 50 salariés dans le cas général, doivent entreprendre des négociations annuelles sur la rémunération des collaborateurs de l’entreprise.

À l’issue de ces négociations, peuvent déboucher des augmentations de salaire collectives. Elles peuvent être différentes en fonction de la qualification des salariés (cadre/non cadre). Il s’agit ici d’une augmentation de salaire collective à distinguer des augmentations de salaire individuelles.

Demander une augmentation de salaire : les arguments pour appuyer votre demande

Vous souhaitez demander une augmentation de salaire à votre employeur ? C’est tout à fait légitime. Voici nos conseils pour bien préparer votre entretien et lui apporter des arguments imparables.

Bien préparer sa demande en amont

Vous souhaitez obtenir une belle augmentation de salaire ? Il vous faut alors préparer votre argumentaire.

Pour quelles raisons je mérite une augmentation de salaire ?

Nous vous conseillons de lister les réalisations effectuées pendant l’année écoulée, l’atteinte des objectifs, votre rôle clé dans un projet, votre implication dans l’entreprise, en apportant des exemples concrets quantifiés et datés

Quelle augmentation puis-je espérer ?

Avant de demander une augmentation, renseignez-vous sur votre prix sur le marché du travail.

  • Consultez les offres d’emploi.
  • Rapprochez-vous des professionnels du recrutement (agence d’intérim, cabinet de recrutement, chasseur de têtes,…).
  • Comparez la rémunération de vos collègues sur le même poste de travail.

Ne soyez pas trop gourmand, vous pourrez ne pas être pris au sérieux et ainsi ne rien obtenir. De manière générale, même s’il n’y a pas vraiment de règles en matière d’augmentation individuelle, les augmentations de salaire se situent autour de 3 %.

Votre formation sur ce thème

 DEVELOPPER SON ASSERTIVITE POUR RENFORCER SON IMPACT PROFESSIONNEL 

3 journées – En présentiel ou à distance

  • Découvrir les bases de l’assertivité au travail pour gagner en confiance et en affirmation de soi.
  • Mieux se connaître, découvrir ses comportements « dominants » dans les situations difficiles.
  • Faire face aux comportements négatifs, gérer les désaccords et développer des relations constructives.
  • S’affirmer en toutes situations (déstabilisantes, imprévues…) et renforcer son impact professionnel.

Les arguments pour justifier une augmentation de salaire

De façon générale, et notamment dans les PME, pour obtenir une augmentation, il ne suffit pas de faire du bon travail, il faut la demander.

Dans les plus grosses entreprises, une enveloppe est dédiée aux augmentations individuelles pour chaque service. Mais là aussi, il faut pouvoir justifier que vous méritez une augmentation lors de votre entretien annuel.

Alors, quels sont les arguments à mettre en avant pour obtenir une augmentation ?

Vous avez dépassé les attentes

Vous devez prouver à votre employeur que vous avez atteint et même dépassé vos objectifs et démontrer ce que vous avez apporté à l’entreprise.

Il ne s’agit pas ici de prouver que vous avez atteint vos objectifs. On pourrait vous rétorquer que c’est le minimum demandé, mais de démontrer ce que vous avez apporté à l’entreprise. Ainsi, il vous faut étayer votre demande par des exemples quantifiables et concrets.

Quelques exemples :

  • Augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise.
  • Réduction des coûts de production.
  • Accroissement du portefeuille client.

Votre implication dans l’entreprise

Vous avez apporté des idées novatrices ou créatrices, vous avez créé des outils pour améliorer la productivité, vous avez été porteur de projets,… N’hésitez pas à mettre vos réalisations en avant lors de votre demande d’augmentation.

Apportez à votre employeur des preuves concrètes justifiant comment ces réalisations ont été bénéfiques à l’entreprise. Si c’est possible, reposez-vous sur des données chiffrées. Il s’agit ici de mettre en avant votre valeur ajoutée au sein de l’entreprise.

Misez sur la satisfaction client

La satisfaction et la fidélisation des clients sont primordiales dans l’entreprise. Sans client, il n’y a pas d’activité. Ainsi, démontrez à votre employeur que vos clients sont satisfaits de vos services. Un client n’est pas nécessairement un client au sens commercial du terme. Il peut s’agir également d’un client interne, d’un service en particulier ou encore des salariés de l’entreprise.

Faire référence au marché du travail

Renseignez-vous sur votre valeur sur le marché du travail compte tenu de votre profil et de votre expérience. Le marché du recrutement est en perpétuelle évolution et vous aussi. Vous ne valez peut-être plus le même prix que lorsque vous avez été embauché. Si c’est le cas, signalez-le à votre employeur pour appuyer votre demande d’augmentation.

Les alternatives en cas d’échec des négociations

Votre demande d’augmentation a fait chou blanc malgré un argumentaire béton. Rassurez-vous, il existe des alternatives.

Choisir le bon moment

Vous avez demandé une augmentation et votre employeur a refusé. Ce n’était peut-être pas le moment. Votre entreprise subit peut-être des difficultés financières, la conjoncture n’est peut-être pas favorable. Dans ce cas, réitérez votre demande lorsque les jours seront meilleurs. Votre employeur sera alors plus disposé à vous augmenter.

Dans de nombreuses entreprises, la direction attend le bilan de l’exercice comptable afin de budgéter les augmentations. Si vous demandez une augmentation avant la clôture de l’exercice, il est fort probable que votre employeur souhaite attendre les résultats du bilan pour vous donner une réponse.

Être à l’écoute du marché

Pour préparer votre argumentaire, vous vous êtes probablement renseignés sur le marché du travail, consultés des offres d’emploi ou encore vous êtes entrés en contact avec des cabinets de recrutement. La moitié du travail est déjà fait. Votre employeur refuse de vous accorder une augmentation ? Vous pouvez vous augmenter en allant travailler ailleurs. C’est parfois la meilleure manière de bénéficier d’une belle augmentation. Et si votre employeur ne souhaite pas vous perdre, il n’aura pas d’autres options que de s’aligner. Ce sera alors à vous de faire votre choix, la balle sera dans votre camp.

L’alternative à l’augmentation : la prime exceptionnelle

Votre employeur ne souhaite pas ou ne peut pas vous augmenter ? Vous pouvez lui demander le versement d’une prime exceptionnelle. Cet élément de paie a l’avantage d’être ponctuel et non permanent donc plus rassurant pour votre employeur qui pourra alors plus facilement accéder à votre demande.

Il existe également un nouveau dispositif de prime de partage de la valeur (PPV) permettant à l’employeur de verser à ses salariés une prime bénéficiant d’un régime social et fiscal de faveur dans la limite de 3 000 euros. Parlez-en à votre employeur, il pourrait alors envisager de la mettre en place dans votre entreprise.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne de 4.4/5 basé sur 5 avis

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *