Abaissement et modulation du forfait social – Loi MACRON

Cet article a été publié il y a 2 ans, 2 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

L’abaissement et la modulation du forfait social  introduit par les sénateurs dans le projet de loi MACRON 

Les sénateurs ont prévu un abaissement à 12%, au lieu de 16 % souhaité par les députés, du forfait social applicable aux sommes issues de l’intéressement, de la participation et des abondements de l’employeur sur des perco à une double condition :

  • que le placement des sommes recueillies ait pour vocation à réduire les risques financiers
  • que l’allocation de l’épargne soit affectée à l’acquisition d’au moins 7 % de titres finançant des PME/ETI

De plus,  ils souhaitent exonérées de forfait social pendant 3 ans les entreprises de moins de 50 salariés décidant  de conclure pour la première fois un accord de participation ou d’intéressement, sachant qu’un taux réduit à 8 % serait appliqué entre la 4ème et la 6ème année. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *