[EN BREF] La rémunération, premier facteur de démission

Cet article a été publié il y a 5 ans, 3 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Selon les résultats d’une étude développée par Robert Half France, publiés le 5 avril 2016, et menée par un institut de sondage indépendant, 69% des salariés interrogés prétendent que c’est l’opportunité d’une meilleure rémunération qui est la raison principale de leur démission.

A l’opposé, dans le processus d’embauche, ce sont les descriptions du poste et les perspectives d’embauche qui intéressent en priorité les candidats à raison de 71% d’incidence.

L’étude a été effectuée en Septembre 2015 sur un panel de 1000 salariés de plus de 18 ans en France, dont 200 DRH, 200 DAF et 100 DSI.

Il ressort de cette enquête que les entreprises doivent mettre en oeuvre des stratégies basées sur des évolutions salariales en interne pour conserver les forces vives de la société et également offrir un cadre d’épanouissement aux salariés.

Source : https://www.roberthalf.fr/presse/la-remuneration-reste-le-premier-facteur-de-demission-pour-69-des-salaries-interroges

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *