[EN BREF] CDI-Intérimaire (CDI-I) : bilan à quelques mois de son 3e anniversaire.

Cet article a été publié il y a 3 ans, 1 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Élaboré en juillet 2013 et entré en vigueur le 6 mars 2014, le contrat CDI-I allie les missions en entreprises et des périodes d’intermission rémunérées par l’agence de travail temporaire.

Après ces presque 3 ans de mise en service, l’agence de recrutement spécialisé dans l’intérim Prism’Emploi a dressé un bilan sur l’évolution de ce jeune type de contrat via une étude dévoilée au public le 17 mars 2016.

Dénommée Caractéristiques des CDI-I en 2015, cette étude a été menée par l’institut Plus Consultants en février 2016 pour le compte de Prism’Emploi. Selon elle, plus 6000 CDI-I ont été signés depuis la création de ce type de contrat jusqu’au 1er février 2016, avec une moyenne de 800 contrats conclus par mois.  Cela montre une progression fulgurante de l’attrait des demandeurs d’emploi et des entreprises pour le CDI-I, sachant que fin 2014, on recensait uniquement 441 contrats CDI-I signés. Cette croissance s’explique en partie par l’entrée en vigueur de la Loi Rebsamen en mars 2014 qui reconnait légalement ce CDI d’un type  particulier, offrant des garanties aux employeurs.

Le profil des personnes ayant recours au CDI-I a aussi été étudié durant cette enquête. D’après les résultats qui en ressortent, les signataires sont plus jeunes et moins qualifiés que les intérimaires classiques. Ainsi :

  • 34% des CDI-I ont moins de 25 ans.
  • 51% sont affectés à des postes d’ouvriers non qualifiés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *