[EN BREF] Intelligence relationnelle : une vraie compétence pour gérer les conflits

Cet article a été publié il y a 3 ans, 1 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Cécile Gilbert-Kawano, coach en Intelligence émotionnelle et relationnelle, s’exprime dans un interview sur les fondements de l’intelligence relationnelle pour se construire des relations harmonieuses et durables. Selon cette spécialiste, l’intelligence relationnelle se base sur l’intelligence émotionnelle et est liée à l’intelligence sociale.

L’intelligence émotionnelle est la capacité qui permet à notre cerveau d’utiliser nos émotions comme sources d’informations utiles, plutôt que de les sentir comme des freins ou des réactions encombrantes. Elle nous permet également de mieux appréhender notre vie en répondant à nos besoins profonds.

L’intelligence sociale est cette faculté qui nous permet de  considérer les besoins des personnes qui nous entourent, et également celles qui sont au-delà de notre cercle proche. Elle se traduit par le développement d’un sens du contact, utile pour interagir avec notre entourage, respectant à la fois leurs besoins et les nôtres.

Le développement de l’intelligence relationnelle en entreprise répond à deux objectifs : améliorer la relation collaborative avec les autre membres de l’équipe en étant capable de s’adapter à la façon qu’on les autres pour fonctionner, et développer le sens du contact afin de créer et de maintenir des relations plus agréables et plus productives.

L’intelligence relationnelle est donc un ensemble de compétences qui s’acquièrent et que l’on doit développer. Elle se cultive à travers des auto-questionnements sur les façons de faire qui fonctionnent, et celles qui sont moins efficaces, sur les relations qu’on a avec soi-même, celles qu’on a avec les autres, sur comment se respecter soi-même, et comment respecter les autres.

Dans un conflit, deux parties se remettent en cause et s’incriminent mutuellement car elles n’arrivent pas à satisfaire leurs besoins respectifs. Le rôle de l’intelligence relationnelle dans ce cas de figure est de nous inviter à réfléchir pour répondre à la fois à nos propres besoins et aux besoins de ceux avec qui nous sommes en confrontation.

Les compétences en intelligence relationnelle que nous développons nous aide à communiquer et à agir en tenant compte de ces besoins. Des aptitudes particulières sont alors nécessaires : persévérance et adaptation, fermeté et souplesse, prise de recul et focalisation.

Être « émotionnellement intelligent » nous permet alors de nous orienter vers une « confrontation constructive » pour ne pas basculer dans une relation conflictuelle. Dans le cas où un conflit est déjà en cours, l’intelligence relationnelle nous aidera à le reconnaître et trouver les pistes pour y remédier.

Source :

Intelligence relationnelle en entreprise

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *