[EN BREF] Protection sociale : 7,4 millions de français bénéficient des minima sociaux

Cet article a été publié il y a 2 ans, 10 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Selon une étude publiée en juin 2016 par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du Ministère des Affaires sociales, 4,13 millions de français percevaient fin 2014 l’un des 9 minimas sociaux existants en France (passés à 10 depuis novembre 2015). En comptabilisant les conjoints et les autres personnes à charge couvertes par ces minima sociaux, on arrive à 11.1% de la population française, soit 7,4 millions de personnes.

Statistiquement, ces chiffres se traduisent par une hausse de 2,7% en un an, après deux années successives de croissance à près de 4,5%, la croissance fin 2014 marquant un ralentissement que la DREES attribue à une moindre dégradation du marché du travail à partir de la mi-2013. Par contre, un forte disparité entre les régions est constatée : une surreprésentation des allocataires en Seine-Saint-Denis et dans le nord de la France, et nettement moindre sur l’axe Ile-de-France-Pays de la Loire.

Bien que 92% des allocataires estiment que bénéficier d’un minimum social est un droit normal compte tenu de leur situation, ils sont 37% à penser que c’est une aide dévalorisante, surtout parmi les allocataires des l’ASS et du RSA socle non majoré, qui ont déclaré à 44% qu’un minimum social est une aide dévalorisante.

En effet, pour les allocataires, le travail est avant tout un moyen de gagner sa vie (52%), un moyen de se sentir utile, d’avoir un statut social et d’être reconnu (26%), et finalement, un moyen de sortir de chez soi ou de rencontrer des gens (14%).

Le rapport d’étude sur les minima sociaux est disponible ici en version pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *