Masse salariale : effet niveau, masse et report

Pour analyser l'impact d'une hausse générale des salaires pour tous les salariés ou pour une partie, sur le montant total de la masse salariale, il est d'usage de calculer et d'analyser 3 effets : l'effet niveau, l'effet masse et l'effet report. Ces indicateurs permettent d'ajuster la politique de hausse des salaires d'une entreprise en prenant en compte les effets d'une augmentation en plusieurs fois dans le temps.

Comptabilité masse salariale

Calcul et analyse des trois effets

L’effet niveau

L’effet niveau représente la variation du salaire mensuel d’une personne ou du salaire moyen d’un groupe de personnes sur une période généralement de 12 mois.

Cet effet peut être exprimé par un pourcentage ou un indice.

Formule :

Effet niveau = Salaire mois année N+1        =        Salaire décembre N+1
                           Salaire mois année N                        Salaire décembre N

Il est également très courant d’évaluer cet effet à partir d’un calcul indiciaire, en retenant par exemple une base 100 au 1er janvier N+1 (1er jour de l’année prochaine).

Effet niveau = Indice 31/12/N+1
                         Indice 01/01/N+1

Cet effet niveau constitue la hausse telle qu’elle pourrait être perçue par le salarié.

Ce n’est pas la vision de l’employeur car il raisonne en hausse globale sur l’année en tenant compte du calendrier (effet masse). Cet effet étant d’un montant supérieur à l’effet de masse, il est plus souvent mis en avant lors de négociations salariales.

L’effet masse

L’effet masse représente le rapport entre la masse salariale prévisionnelle de l’année suivante (N+1) par rapport à la masse salariale de l’année N (année en cours) sans augmentation.

Pour cet effet, on retient l’hypothèse de stabilité des salaires au cours de l’année N. On peut également prendre pour le calcul, la masse salariale de décembre N x 12 mois.

Formule :

Effet masse =     Salaires annuels année N+1
                             Salaires décembre N x 12

Le calcul peut également être réalisé à partir d’un indice base 100 au 1er janvier N+1 :

Effet masse = Somme des indices de l’année N+1
                                       Indice 100 x 12 mois

Contrairement à l’effet niveau, l’effet masse prend en compte l’impact du temps puisqu’il intègre dans sa formule de calcul, le calendrier d’apparition des augmentations de salaire.

Ainsi, pour une même augmentation en niveau,  plus l’augmentation est tardive et plus l’effet masse (et le coût pour l’année N+1 pour l’entreprise) est faible.

Si les deux effets sont égaux, c’est que l’augmentation a été accordée au début de l’année.

L’effet report

L’effet report représente l’évolution de la masse salariale prévisionnelle, compte tenu des augmentations attribuées dans le courant de l’année précédente.

Formule :

Effet report = Salaire mensuel de décembre N+1 x 12 mois
                                          Salaire annuel de N+1

Calcul indiciaire en retenant une base 100 au 1er janvier N+1 :

Effet report = Indice de décembre N+1 x 12 mois
                         Somme des indices de l’année N+1

L’effet report met en évidence que la masse salariale de l’année N+2 augmentera quelles que soient les mesures salariales de l’année N+2, uniquement du fait des mesures d’augmentations salariales retenues en N+1.

Dans la formule de calcul, le numérateur représente une masse salariale planchée, en dessous de laquelle l’année N+2 ne pourra pas descendre.

Nous précisons que le calcul de ces 3 effets doit être réalisé à effectif constant.

Lien entre les trois effets

Il existe un lien mathématique entre ces 3 effets :

Effet report  = Effet niveau
                          Effet masse

Pour un même effet masse sur une année donnée, quand l’augmentation en niveau est obtenue de façon plus tardive dans l’année, on obtient un effet report plus important.

On peut également exprimer ce lien entre les 3 effets par le dilemme qui s’offre à tout employeur. Pour une même augmentation en masse :

  • plus le calendrier est tardif, et plus l’augmentation en niveau peut être élevée,
  • mais plus cette augmentation en niveau est importante et tardive, plus l’effet report sera élevé.

Chaque employeur  doit donc définir sa politique d’augmentation salariale en arbitrant sur l’augmentation en niveau et la date d’application en tenant compte de l’effet report sur l’année suivante.

Cas pratique

La société AMSTIL vient de clore les négociations annuelles obligatoires. Pour l’année prochaine (N+1), il a été négocié des augmentations de salaire générales en deux temps, sans distinction de catégories socio-professionnelles ou d’ancienneté  :

  • le 1er avril N+1 : augmentation des salaires de 1%
  • le 1er septembre N+1 : augmentation des salaires de 0,7%.
PériodeIndice (base 100 au 01/01/N+1)Nombre de moisTotal
Du 01/01/N+1 au 31/03/N+1100

 

3300
Du 01/04/N+1 au 31/08/N+1100 x 1,01 = 101

 

5505
Du 01/09/N+1 au 31/12/N+1101 x 1,007 = 101,7074406,828
Total121.211,828

Effet niveau N+1 = 101,707 / 100 = 1,01707 = + 1,707 %

Coefficient multiplicateur annuel de la MS de N+1/N = 1.211,828

Effet masse N+1 = 1 211,28 / (100 x 12) = 1,00986 = + 0,986 %

Le salaire mensuel a progressé de 1,707 % entre décembre N et décembre N+1 (effet niveau).

L’impact des augmentations collectives de salaires accordées en N+1 sur la masse salariale de N+1 est de 0,9857 %. L’augmentation des salaires en deux temps (avril et septembre) atténue l’effet masse.

Effet report de N+1 sur N+2 = (Salaire décembre N+1 x 12) / Salaire annuel N+1

= (101,707 x 12)/1.211,828 = 1,00714 = + 0,714 %

Vérification :

Effet report de N+1/N+2  = Effet niveau N+1
                                                  Effet masse N+1

Effet report = 1,01707 / 1,00986 = 1,00714 = + 0,714 %

Même si aucune augmentation de salaire n’intervient en N+2, la masse salariale augmentera tout de même de 0,714% par rapport à N+1, compte tenu des augmentations décidées en N+1.

Une réponse pour Masse salariale : effet niveau, masse et report

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *