Œil de l’expert : « Le télétravail dans la fonction publique ne peut dépasser 3 jours par semaine »

Alors que le télétravail s’est très vite démocratisé au sein du secteur privé, force est de constater que le secteur public est resté longtemps à la traîne dans ce domaine. Le point sur les enjeux et les modalités de cette pratique qui devrait avoir de plus en plus le vent en poupe au sein de la fonction publique, avec Matthieu Billette de Villemeur, fondateur du site Teletravail.fr.

Que dit la loi en matière de télétravail dans la fonction publique ?

C’est l’article 133 de la loi n° 2012-347 du 12 mars 2012 qui a offert la possibilité aux agents publics et aux magistrats d’exercer leurs fonctions dans le cadre du télétravail. Il a ensuite fallu attendre février 2016 pour que soit publié le décret d’application. Si les règles restent identiques à celles du salariat privé, ce dernier vient préciser que le télétravail dans la fonction publique ne peut dépasser 3 jours par semaine.

Les ordonnances Macron vont-elles apporter des modifications à la mise en œuvre du télétravail ?

Elles viennent modifier la définition du télétravail. Celui-ci est désormais un droit. Tout salarié qui occupe un poste éligible à un mode d’organisation en télétravail dans les conditions prévues par accord collectif ou, à défaut, par la charte peut demander à son employeur le bénéfice du télétravail. Ce sera désormais à l’administration de démontrer à l’agent que le télétravail n’est pas possible.

Le télétravail a-t-il des conséquences en termes de pratiques managériales ?

Bien sûr. Le bon fonctionnement du télétravail au sein des administrations dépend de la relation entre le collaborateur et son manager. Il est essentiel de réussir à travailler ensemble alors même que l’on est à distance. Pour que la réussite de cette pratique soit garantie, il faut donc évidemment des infrastructures informatiques à la hauteur, avec notamment des logiciels de communication à distance efficaces. Autre point à ne pas négliger, les DRH doivent prendre très au sérieux leur rôle de communication et d’explication auprès des managers car ces derniers sont encore aujourd’hui trop souvent réticents au télétravail.

Afin d’optimiser la mise en place du télétravail au sein de la fonction publique, est-il souhaitable de mettre en place des formations ?

Le télétravail est un changement de culture et d’organisation qu’il faut savoir appréhender. S’il est en effet conseillé de former les managers afin de les aider à gérer au mieux une équipe étendue à distance, il ne faut pas non plus omettre les formations qui s’adressent aux RH et aux services informatiques afin de leur permettre de maîtriser les prérequis à prévoir dans la mise en place du télétravail dans la fonction publique. Enfin, il existe également des formations dédiées aux agents afin de leur expliquer comment s’organiser de manière efficace à leur domicile, ou encore comment bien communiquer avec leurs collègues et leurs managers afin que le dialogue ne soit pas rompu.

Par Stéphanie Marpinard

Matthieu Billette de VillemeurMatthieu Billette de Villemeur

Consultant spécialiste en télétravail et fondateur du site www.teletravail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *