[EN BREF] Budget 2019 : les premières annonces d’Edouard Philippe

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, le Premier ministre a révélé plusieurs mesures qui devraient être intégrées dans le prochain budget 2019.

Exonération de cotisations salariales pour les heures supplémentaires

Dans cet entretien, publié au JDD du 26 août dernier, Edouard Philippe précise que le prochain budget, qui sera présenté fin septembre, table sur une hypothèse de croissance de 1,7% en 2019. Le taux de 1,9% avait initialement été avancé.

Les mesures annoncées visent à favoriser les revenus d’activité. Ainsi, à compter du 1er septembre 2019, les heures supplémentaires seront totalement exonérées de cotisations sociales salariales. Cette promesse du Président, initialement envisagée pour 2020, entraînerait, selon le Premier ministre, une hausse de salaire moyenne de 200 € par an pour un salarié rémunéré au SMIC.

Revalorisation limitée pour certaines aides

En revanche, les politiques jugées non efficaces comme celle du logement et les contrats aidés verront leur financement diminuer. La revalorisation de l’aide personnalisée au logement, des allocations familiales et des pensions de retraite sera ainsi limitée à 0,3% en 2019 et 2020. Leur progression sera inférieure au niveau prévisionnel de l’inflation.

À l’inverse, l’allocation pour adultes handicapés, le minimum vieillesse, le RSA et la prime d’activité bénéficieront d’une hausse significative.

Edouard Philipe a également réaffirmé l’objectif de suppression de 50.000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat. 4.500 postes disparaîtraient en 2019, notamment au ministère des Finances et dans l’audiovisuel public, et plus de 10.000 en 2020. En revanche, des recrutements sont prévus dans la justice, la police, la gendarmerie et la DGSI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *