[EN BREF] De nouvelles annonces : fin de la redevance TV et triplement de la prime Macron

0
(0)

Lors du dernier Conseil des ministres du Gouvernement actuel du 11 mai, de nouvelles annonces en faveur du pouvoir d’achat ont été divulguées. Dès 2022, la contribution à l’audiovisuel public sera supprimée.

Suppression de la contribution à l’audiovisuel public

Le 11 mai 2022 a constitué le dernier Conseil des ministres du Gouvernement de Jean Castex. Un Conseil où on retiendra l’annonce de nombreuses mesures en faveur du pouvoir d’achat afin de lutter contre la progression de l’inflation liée notamment à la guerre en Ukraine.

Parmi la douzaine d’annonces comprises dans le compte rendu du Conseil des ministres, on retiendra notamment la suppression de la contribution à l’audiovisuel public, mieux connue sous le nom de redevance TV, dès cette année. Cette mesure permettra à 23 millions de foyers redevables d’économiser 138 €, soit le montant de la redevance en Métropole payée en 2021.

Les actuelles mesures relatives à l’énergie seront également prorogées :

  • Bouclier tarifaire sur les prix du gaz et de l’électricité: elle sera prorogée jusqu’au 31 décembre 2022.
  • Réduction de 15 centimes HT par litre de carburant, applicable depuis avril 2022 : elle sera à terme remplacée par un dispositif pérenne et ciblé selon des critères de revenus et d’utilisation du véhicule dans un cadre professionnel.

En outre, dès cet été, les ménages les plus modestes bénéficieront d’un chèque alimentaire. À terme, ce dispositif devrait devenir pérenne.

Les mesures annoncées en matière de rémunération

Plusieurs mesures en matière de rémunération ont, de plus, été annoncées :

  • Le plafond de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (prime Macron) serait triplé et permettrait ainsi de verser une prime en exonération de cotisations et d’impôt sur le revenu pouvant atteindre jusqu’à 3.000 € voire 6.000 € si l’exécutif maintient sa mesure de doublement de plafond pour les salariés les plus exposés à la covid-19.
  • Un dispositif de dividende salarial serait mis en place. Il conditionnerait le versement de dividendes aux actionnaires à l’adoption de mesures de partage des profits avec les salariés.
  • Le point d’indice pour les agents publics serait augmenté après négociation avec les organisations syndicales.
  • Les prestations sociales et les pensions de retraite seront revalorisées de manière anticipée au 1er juillet.

Enfin, divers dispositifs en faveur de l’emploi seront prorogés tels le dispositif APLD (activité partielle de longue durée), le plan 1 jeune 1 solution, le soutien à l’apprentissage et le plan d’investissement dans les compétences.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne de 0/5 basé sur 0 avis

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.