[EN BREF] Réforme de la fonction publique territoriale : le point de vue du parti « Les Républicains »

Cet article a été publié il y a 5 ans, 5 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Le 9 mars 2016, les Républicains ont consacré une matinée de travail à la fonction publique et la réforme de l’État. Le parti veut ainsi éradiquer le système d’octroi d’un « emploi garanti à vie » pour les nouveaux entrants dans les services de collectivité.

Luc Chatel, président du conseil national de ce parti, a ainsi dénoncé le système actuel en déclarant : « On doit sortir du système dans lequel la seule manière de se débarrasser d’un agent incompétent est de le promouvoir ». Nicolas Sarkozy de continuer par « Quand on ne fait pas bien son travail, on doit pouvoir être congédié. » Il veut ainsi donner un nouveau visage à la fonction publique, en commençant avec la nouvelle vague de salariés à qui il souhaite appliquer le statut de droit privé.

Ce remodelage aura aussi des conséquences sur le recrutement des futurs agents. Il n’y aura plus de concours de la fonction publique territoriale, et les élus auront plus de choix concernant le recrutement.

La majorité des républicains semblent adhérer à cette nouvelle vision. Il est vrai que les barons du parti ont déjà tenté ce type de campagne. On se souvient ainsi d’Alain Juppé qui a déclaré dans La Gazette le 4 novembre « Qu’ai-je fait, lorsque j’ai réformé France Télécom ? J’ai dit que les nouveaux arrivants prendraient un statut de droit privé et que ceux déjà en fonction pourraient choisir entre le statut de droit privé ou le maintien du statut de droit public. C’est sans doute une piste qu’il faut tracer pour la fonction publique territoriale… »

Pour en savoir plus, les Résultats de la grande consultation sur la fonction publique et la réforme de l’état du parti les Républicains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *