[EN BREF] Discrimination à l’embauche : mise en oeuvre d’une campagne gouvernementale de « testing »

Cet article a été publié il y a 6 ans, 1 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Selon une information parue le 21 mars sur le site de France info, le gouvernement a lancé depuis le mois d’avril une campagne visant à savoir si les candidats qui portent un nom à consonance arabe sont victimes d’une discrimination à l’embauche. La campagne va durer 3 mois et se présentera sous la forme d’une campagne de testing. A cet effet, pour un même profil, deux CV seront envoyés aux entreprises, dont l’un portera un patronyme d’origine arabe. La société ISM Corum, habituée à ces démarches, a été chargée de sa mise en œuvre.

D’après Jean-Christophe Sciberras, qui est le Président du Groupe de Travail «  lutte contre les discriminations dans l’accès à l’emploi et au travail « ,  a annoncé que cette opération va mettre à l’épreuve entre 20 et 50 entreprises de plus de 1000 salariés pour déterminer si des candidats sont écartés en fonction de leur origine. En effet, les hommes supposés être de culture musulmane ont une chance quatre fois inférieure pour décrocher un entretien d’embauche comparé à ceux dont la culture est supposée être catholique.

Source : http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/info-france-info-discrimination-l-embauche-le-gouvernement-lance-une-campagne-de-testing-avec-vrais-775951

 

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne de 0/5 basé sur 0 avis

Soyez le premier à donner votre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.