[EN BREF] Loi travail : les DRH mitigés dans leur perception du projet de loi

Cet article a été publié il y a 4 ans, 7 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.

Selon le 7e baromètre « Défis RH », réalisé auprès de 246 professionnels de la fonction membres de l’ANDRH, du 15 mars au 13 avril 2016, l’impression est partagée sur les différents sujets portés par le projet de Loi Travail.

Concernant la redéfinition du licenciement économique, 72% des DRH sont favorables à cette mesure telle qu’elle est prévue dans le projet de Loi. Quel que soit le secteur d’activités ou la taille salariale, cette perception est assez partagée au sein de la communauté RH.

Au niveau du plafonnement indicatif des indemnités prud’homales en cas de licenciement économique, ils sont 63%, soit près des 2/3, à dire que ça ne leur permettrait pas d’avoir la visibilité nécessaire par rapport à la réalité économique. Selon Jean Paul Charlez, président de l’ANDRH, « … quand une entreprise embauche, ce n’est pas dans la perspective de licencier, mais parce qu’elle a des besoins, des postes à pourvoir ».

Dans le cadre de l’accord d’entreprise majoritaire, le principe de la mesure est bien accueilli par les DRH (66% de favorables), malgré les difficultés techniques de mise en œuvre.  La légitimité de l’accord d’entreprise sera primée, même si c’est plus compliqué de l’obtenir, précise Jean Paul Charlez.

La mesure selon laquelle le plan de formation des chômeurs permettrait de trouver les compétences qui manquent ne semble pas convaincre les DRH. En effet, moins de 1/3 des professionnels interrogés (29%) sont favorables à cette mesure. D’après le président de l’ANDRH, les DRH, surtout ceux des PME, semblent avoir des difficultés à connecter cette politique générale avec leurs besoins. Néanmoins, pour les entreprises de plus de 1000 salariés, cette mesure est mieux accueillie (42% des réponses).

 

Source : http://www.inergie.com/communique-de-presse-barometre-defis-rh-2016-andrh-inergie-pour-entreprise-carrieres/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *