Zoom sur le diplôme RH « Responsable en gestion des relations sociales »

Vous souhaitez obtenir un diplôme RH qui vous apportera une expertise opérationnelle en gestion des carrières, politiques de rémunération et dialogue social ? Nous vous proposons aujourd’hui un zoom sur la formation diplômante de Responsable en gestion des relations sociales. S’adressant aux professionnels des RH bénéficiant de 3 ans d’expérience minimum, cette formation éligible au CPF vous permet d’obtenir un diplôme RH certifié de niveau II.

Cet article a été publié il y a 3 ans, 4 mois.
Il est probable que son contenu ne soit plus à jour.
Formation de responsable en gestion des relations sociales
Responsable en gestion des relations sociales : un rôle clé dans l'entreprise.

Bonjour Isabelle, vous êtes responsable commerciale des formations interentreprises chez GERESO, pouvez-vous nous expliquer en quoi consistent vos missions ?

J’encadre une équipe de conseillères pédagogiques dont j’assure à la fois le recrutement, la formation et la montée en compétences. Ce sont elles qui accueillent les personnes à la recherche d’une formation et les orientent vers l’offre la plus adaptée en fonction de leur projet professionnel.

Je suis également impliquée dans le développement de l’offre pour proposer des formations ou autres produits toujours plus pertinents et adaptés aux attentes des professionnels RH. C’est dans ce cadre que j’ai participé à la création de la formation de « Responsable en gestion des relations sociales ».

Quels sont les domaines RH couverts par cette formation diplômante ?

C’est une formation très complète, éligible au CPF, qui permet de bénéficier d’un diplôme homologué, inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). Elle s’articule autour de 3 blocs de compétences : la gestion et l’évolution des carrières, la mise en œuvre et le suivi d’une politique de rémunération et, enfin, la réglementation sociale et le dialogue social.

Ce sont des domaines en constante évolution car ils touchent de près à l’actualité du droit social : les jurisprudences, les arrêts, les décrets impactent régulièrement l’activité des RH. Dernièrement, nous avons eu les lois Macron et Rebsamen, en ce moment le projet de loi El Khomri est au centre de toutes les discussions ; les professionnels sont sans cesse confrontés à des évolutions qui touchent leur cœur de métier : durée du travail, gestion des carrières, politique de rémunération, réglementation sociale, mutuelle, formation, épargne salariale… Toutes ces thématiques sont étroitement connectées et complémentaires : on ne peut pas, par exemple, gérer la paie sans connaître la législation en matière de cotisations sociales.

Bénéficier d’une formation comme celle-ci permet donc à la fois de gérer le personnel dans le respect de la législation sociale, de jouer un véritable rôle de pilotage de l’activité RH mais aussi de conseiller le responsable de l’entreprise afin de lui éviter les erreurs qui pourraient engager sa responsabilité.

La formation de Responsable en gestion des relations sociales va donc au-delà de la seule question du dialogue social…

C’est effectivement bien plus transverse. Un professionnel exerçant dans une entreprise de taille moyenne pourra utiliser les compétences acquises pour mieux piloter l’activité RH dans son ensemble. Au sein d’un grand compte, la personne pourra occuper différents postes (Responsable paie et social, Conseiller social, Chargé(e) du développement des RH, etc), ce qui renforce son employabilité dans un monde où l’on demande toujours plus de polyvalence.

La formation a été volontairement conçue dans cet esprit de transversalité : c’est l’assurance que les personnes formées seront opérationnelles rapidement et qu’elles bénéficieront d’une vision globale des problématiques RH « de terrain ».

Justement, à quel public s’adresse cette formation ?

Elle vise avant tout des personnes qui ont acquis des responsabilités dans les ressources humaines sans forcément avoir suivi de formation RH. On leur demande simplement d’avoir un niveau BAC+2 et 3 ans d’expérience professionnelle en RH. Cette expérience est nécessaire pour mettre le candidat dans les meilleures conditions de réussite.

Est-ce quelque chose que vous évaluez en amont, au moment de l’inscription ?

On demande à toute personne intéressée par la formation de nous adresser un dossier de candidature avec CV et lettre de motivation. Pour cette formation par exemple, il est important de faire preuve de curiosité, de dynamisme, de réactivité et d’avoir un goût prononcé pour les chiffres et pour les sujets RH. Ensuite, nous examinons ce dossier pour vérifier que le candidat pourra pleinement tirer profit de la formation.

Y a-t-il un délai important entre le dépôt du dossier d’inscription et le début de la formation ?

Pas du tout ! La formation de Responsable en gestion des relations sociales fonctionne selon un principe d’entrée et sortie permanentes : nous proposons un large choix de dates tout au long de l’année, qui permet à chacun d’intégrer le programme à tout moment, en fonction de son emploi du temps et de ses contraintes professionnelles.

J’imagine que vous pouvez être confrontés à des professionnels ayant des niveaux d’expertise très différents, comment s’assurer que chacun tire un bénéfice de la formation proposée ?

Nos conseillères pédagogiques prennent contact avec chaque personne pour établir un plan de formation personnalisé, adapté à ses besoins et à ses contraintes. Nous pouvons notamment proposer à ceux qui le souhaitent un test de positionnement.

Il comporte 170 questions qui couvrent les 3 blocs de compétences proposés dans la formation, ce qui permet d’évaluer son niveau. On peut soit passer le test dans son intégralité, soit sur un seul bloc de compétences.

Le candidat reçoit ses résultats sous 48h et peut ainsi identifier très précisément les modules de formation sur lesquels il a un bon niveau de compétence et être dispensé de suivre les formations du bloc concerné.

Le programme de formation peut donc s’adapter aux connaissances préalables de chacun ?

Tout à fait ! Chacun des trois blocs de compétences que j’ai évoqués se compose lui-même de plusieurs modules. Si une personne possède déjà la maîtrise de certains sujets, on peut lui proposer une formation allégée tenant compte de ses acquis. Ce n’est pas une validation d’acquis au sens strict (VAP, VAE) car cet aménagement ne dispense pas de passer l’examen final qui permet la délivrance du diplôme. Néanmoins, c’est un bon moyen d’accéder plus rapidement au diplôme, sans obligation de consacrer du temps à des sujets déjà maîtrisés.

C’est d’ailleurs souvent la formule retenue par les personnes qui se sont formées chez GERESO sur des thématiques connexes : elles ont déjà acquis des compétences et cette formation de Responsable en gestion des relations sociales leur permet d’aller plus loin, d’ajouter une corde supplémentaire à leur arc. Si elles ont effectué leur formation il y a moins de 3 ans, on les dispense de suivre les modules qui seraient redondants pour elles. C’est un atout aussi bien pour les participants eux-mêmes que pour leur entreprise car le temps de formation (et donc le coût) est ainsi réduit !

Le fait d’avoir différents profils de participants, plus ou moins experts, est-il une richesse ou une contrainte ?

Nous faisons en sorte de préserver une certaine homogénéité dans les groupes donc en réalité, c’est plutôt une source d’enrichissement. Ça permet de rencontrer des personnes plus aguerries ou des professionnels qui exercent dans d’autres secteurs d’activité (services, industrie…). C’est l’occasion de se confronter à des stratégies d’entreprise différentes, à des visions différentes.

Même si la réglementation reste la même pour tous, le rôle de chacun peut varier : si l’on prend l’exemple de la paie, il y a des entreprises où une même personne gère la paie de A à Z, aussi bien pour les dirigeants que pour les cadres et les employés ; dans d’autres sociétés, les rôles sont bien plus spécifiques, une personne ne gérera par exemple que la paie des salariés et uniquement la partie cotisations sociales.

Quel investissement personnel exige la formation de Responsable en gestion des relations sociales ?

La formation complète se déroule sur 34 jours et peut être suivie sur une période allant jusqu’à 5 ans. Cette flexibilité permet à chacun d’adapter le volume horaire en fonction des contraintes de son activité. La formation allie des cours en présentiel, de l’e-learning et des ouvrages professionnels.

A l’issue de la formation, les participants passent un examen en deux temps :

  • Une première partie se déroule par écrit, dans les locaux de GERESO, sur une durée de deux heures environ ; elle s’appuie sur un mélange entre des cas pratiques et des QCM qui reprennent toutes les thématiques étudiées durant le parcours de formation.
  • La seconde partie de l’examen consiste à préparer un mémoire professionnel d’une cinquantaine de pages autour d’un projet d’entreprise qui reprend les 3 thématiques de la formation. Le candidat le présente devant un jury de professionnels pendant 40 minutes, suivies de 20 minutes d’échange.

Peut-on valider chaque bloc de compétences indépendamment des autres ?

Oui, c’est possible. C’est d’ailleurs intéressant pour les personnes qui n’obtiennent pas le financement de la formation dans son intégralité. Ils peuvent tout à fait en valider une partie et attendre un ou deux ans pour valider la suite. Dans ce cas, il y a un examen pratique et une soutenance autour d’un projet d’entreprise « allégé », axé cette fois-ci sur un seul bloc de compétences.

Avant cet examen final, les participants à la formation ont-ils des moyens d’évaluer leurs progrès ?

Bien sûr, nous mettons en place de nombreux outils d’accompagnement : un forum réservé aux personnes qui visent le titre de ”Responsable en gestion des relations sociales”, qui permet d’interagir avec les autres participants à la formation ainsi qu’avec les consultants ; nous proposons aussi régulièrement des QCM d’évaluation des acquis qui leur permettent de se positionner, d’identifier les points qu’ils doivent encore travailler.

Nous mettons aussi en place un accompagnement spécifique autour de la soutenance : avant que les participants à la formation ne débutent la rédaction de leur mémoire, on leur explique les attentes, on leur fournit des exemples de thématiques, de plans, etc. Par la suite, on les aide aussi à préparer la soutenance car c’est un exercice dont tous ne sont pas familiers : on peut par exemple les conseiller sur la préparation d’un diaporama PowerPoint, etc. Cet accompagnement a lieu sous forme de classe virtuelle.

GERESO assure la formation elle-même mais le diplôme de Responsable en gestion des relations sociales est délivré par votre partenaire, SOFTEC. Comment ce partenariat a-t-il débuté ?

SOFTEC possède 25 ans d’expérience dans les formations en paie et en ressources humaines, c’est une entreprise qui partage les valeurs de GERESO et avec laquelle nous étions sûrs de pouvoir tisser une relation de confiance. SOFTEC proposait des formations éligibles au CPF et à l’initiative de Vincent Chevillot, directeur des activités chez GERESO, nous avons pu allier nos compétences mutuelles autour de cette formation, pour la proposer à un public de professionnels.

Elle présente l’avantage d’être éligible au CPF à l’échelle de la France entière, ce qui permet à tout salarié d’y participer. Elle aboutit à la délivrance d’un titre inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), c’est une véritable valeur ajoutée pour les participants.

En quoi cette dimension diplômante est-elle appréciée des participants ?

Nous sommes aujourd’hui dans un monde du travail mouvant, en constante évolution. Rares sont les personnes qui font toute leur carrière dans la même entreprise. Le fait d’avoir un diplôme peut se valoriser sur un CV, à plus forte raison en France où la culture du diplôme est indéniable. C’est intéressant en termes d’employabilité.

Comment prolonger les bénéfices de la formation au mieux une fois qu’elle est terminée ?

Déjà, durant les formations, il y a toujours un équilibre entre une assise théorique et des exercices pratiques, par exemple des mini-scénarios de jeux de rôles, des mises en situation, etc. On invite les participants à travailler sur leur propre cas pratique (ex : mettre en place un plan de GPEC dans l’entreprise), ça leur permet ensuite de le mettre en œuvre sur le terrain au-delà du temps de formation lui-même.

Ensuite, à l’issue de la formation, nous mettons en place un accompagnement : les consultants restent joignables pendant 2 mois pour toute question. C’est une possibilité appréciée par les personnes ayant besoin de réassurance car ça permet de valider des décisions prises sur le terrain en s’assurant qu’elles s’inscrivent dans la direction préconisée lors de la formation. GERESO peut aussi organiser des classes virtuelles plusieurs mois après la formation.

Vous l’avez dit, ce sont des domaines qui évoluent rapidement. Est-il facile de mettre à jour ses connaissances en matière de droit social une fois la formation achevée ?

Nous donnons pendant la formation des conseils pour réaliser sa veille mais c’est un exercice contraignant pour un professionnel des RH : d’une part, parce que ça demande beaucoup de temps ; d’autre part, parce que ça nécessite souvent des compétences spécialisées pour mesurer toutes les implications d’un changement de législation ou d’une décision de justice. Enfin, en cas d’erreur, les conséquences peuvent être lourdes (redressement URSSAF, contentieux avec les salariés).

Nous proposons donc un service de veille sur différents sujets (paie, actualité juridique et sociale) : nos consultants décryptent pour vous toute l’actualité sur ces thématiques et vous en livrent une synthèse mensuelle de 5 à 15 pages. Il y a aussi, chaque trimestre, les rendez-vous de la paie ou les rendez-vous du droit social : sur une demi-journée, un consultant analyse pour vous l’actualité de la paie et du droit social et son incidence dans l’entreprise. C’est un bon moyen de rester vigilant et de jouer un rôle de conseil auprès des dirigeants de l’entreprise.

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur la formation de Responsable en gestion des relations sociales sur le site de GERESO. N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe de conseillères pédagogiques pour tout conseil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *