Les dispositifs de renforcement de l’efficacité des administrations centrales de l’État
En application des orientations fixées par la circulaire du Premier ministre du 5 juin 2019 (1), relative à la transformation des administrations centrales et aux nouvelles méthodes de travail, le décret n° 2019-767 du 23 juillet 2019 (2) a modifié les décrets statutaires relatifs aux emplois de chef de service, de sous-directeur, d'expert de haut niveau et de directeur de projet pour simplifier les règles de gestion de ces emplois fonctionnels. Il a ainsi diminué les contrôles interministériels et donné une marge de manœuvre plus importante aux secrétaires généraux des ministères et aux directeurs d'administration centrale, dans la gestion de ces emplois. En outre, en gage d’efficacité, le décret n° 2020-710 du 10 juin 2020 (3) simplifie le dispositif de la nouvelle bonification indiciaire (NBI), attribué aux personnels exerçant des fonctions supérieures de direction, d'encadrement ou d'expertise au sein des administrations de l'État.
Lire la suite 

Les modalités d’organisation des concours nationaux à affectation locale
Un concours national à affectation locale est un concours organisé, au sein de la fonction publique de l’État, à l’échelle nationale, visant à pourvoir des postes dans une ou plusieurs circonscriptions administratives déterminées. Le I de l’article 87 de la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 dite de transformation de la fonction publique, a modifié l’article 19 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État (1). Cette modification a, ainsi, permis au concours national à affectation locale d’entrer dans le droit commun, aux côtés des concours nationaux à affectation nationale et des concours déconcentrés, pour le recrutement des fonctionnaires de l’État.
Lire la suite 

Recrutement, entretiens… : osez le « je » !
Un certain référentiel d’éducation française place l’individu dans une relation à l’institution, et son caractère d’autorité, plutôt construite sur l’obéissance. Une aptitude qui, associée à celle d’apprendre, mène tout droit vers le graal tant promis pour cette somme d’effort : la reconnaissance. Bien entendu, quel que soit le sujet, un cadre institutionnel ne dit pas tout des pratiques individuelles. Elles investissent aussi des modes opératoires plus singuliers, parfois innovants, moins ancrés dans la répétition.
Lire la suite 

Actualités, en bref

Détails du webinaire : DATE : Mardi 12 janvier 2021 de 11h00 à 12h00 OBJECTIFS : Connaître les spécificités et les conditions de réussite de l’entretien de recrutement à distance. Renforcer la réussite de l’entretien de recrutement visio par une méthodologie et un questionnement adaptés. Affiner sa capacité à comprendre le comportement du candidat en distanciel. INTERVENANTE : Corinne SOUISSI […]

Lire la suite 

L’année 2020 a été particulièrement éprouvante pour chacun de nous, et notamment pour vous, professionnel(le) des ressources humaines. Mesures de prévention sanitaire, activité partielle, télétravail, management  et  formation  à  distance... À la fois pompier et chef(fe) d’orchestre, vous avez été en  première  ligne,  depuis  le  début  de  la  crise sanitaire, pour mettre en œuvre les mesures nécessaires à la préservation de la santé des salariés, mais aussi à la survie des entreprises et des emplois !
Lire la suite 

Dirigeants, managers, associés... : pourquoi vous devez connaître les fondamentaux du droit des sociétés
Le droit des sociétés est un droit relativement technique, car associant une base commune, définie dans le Code Civil, une partie régissant les sociétés commerciales dans le Code de commerce, un droit spécifique à chacune des structures définies par la Loi et une certaine liberté d’organisation. Il n’en reste pas moins qu’une première approche globale du droit des sociétés peut être profitable, afin d’en saisir les grands mécanismes : Mais pour qui ? et avec quels objectifs ?
Lire la suite 

Le-congé-de-proche-aidant-des-agents-publics
L’article 40 de la loi n° 2019-828 du 6 août 2019, dite de transformation de la fonction publique, crée, au profit des fonctionnaires un congé de proche aidant d’une durée de trois mois renouvelables et dans la limite d’un an sur l’ensemble de la carrière, lorsqu’un proche de l’agent présente un handicap ou une perte d’autonomie d’une particulière gravité. Ce congé peut être fractionné ou pris sous la forme d’un temps partiel. Pendant le congé de proche aidant, le fonctionnaire n’est pas rémunéré. La durée passée dans le congé de proche aidant est assimilée à une période de service effectif et est prise en compte pour la constitution et la liquidation des droits à pension.
Lire la suite 

La retraite à l’heure du Brexit
Le 29 mars 2017, le Royaume-Uni a officiellement notifié sa volonté de quitter l'Union européenne. Afin d’organiser la « sortie » du pays, un accord de retrait a été conclu le 14 novembre 2018 prévoyant notamment une période de transition s'achevant le 31 décembre 2020, durant laquelle le Royaume-Uni a pu continuer d'appliquer l'intégralité de la législation européenne.
Lire la suite